Ressources humaines > Fin d’activité > Le rachat des années d'études


Le rachat des années d'études

Pour calculer sa retraite, il est nécessaire de déterminer la durée travaillée dans la fonction publique (durée des services et bonifications), et la durée totale travaillée dans le public comme dans le privé (durée d'assurance).


rappel >>


Pour obtenir une retraite de la fonction publique au taux plein, soit 75 % du dernier traitement indiciaire détenu pendant au moins 6 mois, la durée des services et bonifications doit être de :

Année
de naissance
Nombre de trimestres d'assurance nécessaires pour bénéficier d'une retraite à taux plein avant l'âge limite d'activité
1948 et avant 160 (40 ans)
1949 161 (40 ans et 3 mois)
1950 162 (40 ans et demi)
1951 163 (40 ans et 9 mois)
1952 164 (41 ans)
1953 165 (41 ans et 3 mois)
1954 165 (41 ans et 3 mois)
1955 166 (41 ans et demi)

Pour chaque génération, la durée d'assurance exigée pour bénéficier d'une retraite à taux plein est fixée l'année où cette génération atteint 56 ans.
Le rachat d'années d'études consiste à obtenir la prise en compte de périodes d'études accomplies
- soit pour augmenter la durée des services et bonifications (option 1)
- soit pour augmenter la durée d'assurance (option 2)
- soit pour obtenir les deux résultats à la fois (option 3).


les bénéficiaires >>


- les fonctionnaires civils de l'État et les militaires de carrière ou sous contrat, relevant du code des pensions civiles et militaires de l'État
- les fonctionnaires affiliés à la CNRACL (Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales), à temps complet ou non complet.

Le rachat ne s'applique donc pas aux agents non titulaires, qui relèvent en effet pour leur régime de retraite du régime général de la sécurité sociale où un dispositif similaire est mis en place.


pour toute information complémentaire >>

Vous pouvez envoyer un mail à  pensions@univ-rouen.fr.